18 Mars 2016

Le lancement d'ExoMars observé dans le monde entier

Lancé le 14 mars dernier par Proton depuis Baïkonour, Exomars n’est pas passé pas inaperçu dans le ciel mondial. Dans le cadre d’une campagne d’observations optiques, des images de passage du lanceur et de son passager ont pu être captées par plusieurs centres d’observation en Italie, Nouvelle-Zélande et jusqu’en Australie.

Lancé le 14 mars dernier par une fusée Proton depuis Baïkonour (Kazakhstan), ExoMars n’est pas passé inaperçu dans le ciel mondial. Dans le cadre d’une campagne d’observations optiques, des images de passage du lanceur et de son passager ont pu être captées par plusieurs centres d’observation en Italie, Nouvelle-Zélande et jusqu’en Australie. Ces images ont été obtenues sur la base d’informations calculées exactement comme pour un astéroïde. En connaissant approximativement sa trajectoire, les scientifiques ont pu suivre le passage d’ExoMars comme s’il s’agissait d’un astéroïde qui allait entrer en contact avec la Terre. Les images les plus remarquables ont été acquises par l'Observatoire d’astronomie du Brésil. On y aperçoit très clairement un objet brillant entouré de 6 points de luminosité plus faible (les éléments de l'étage supérieur de Proton) traversant le ciel.

bpc_exomars-suivi.png

6 points de luminosité plus faible, les éléments de l'étage supérieur de Proton traversant le ciel.Crédits : OASI Observatory team; D. Lazzaro, S. Silva.

ERRATUM : après une analyse plus précise de l'image, les experts ont montré que le point lumineux central ne correspondait pas à la sonde ExoMars mais plutôt à la partie principale de l'étage supérieur Briz-M de la fusée Proton.

ExoMars 2016 est une mission dédiée à la recherche et l’identification de composés atmosphériques attestant d’une activité géologique ou biologique récente. Une fois inséré en orbite martienne, l’orbiteur aura pour mission d’étudier l’atmosphère de Mars et son évolution et, ultérieurement, de servir de relais de télécommunications vers la Terre pour les missions opérées à la surface de Mars. Cet orbiteur larguera aussi un démonstrateur d’atterrissage, qui mesurera les paramètres de descente et d'atterrissage. ExoMars 2016 est une mission de l’ESA dans laquelle le CNES et des laboratoires scientifiques français sont impliqués. Le rendez-vous de l’orbiteur avec Mars, prévu dans 7 mois, aura lieu le 19 octobre prochain.



Crédits (.gif) : OASI Observatory team; D. Lazzaro, S. Silva.

Publié dans : 
Pour les cibles :