18 Octobre 2016

Mission

bpc_exomars-timeline_fr.png

Objectifs technologiques

Au cours de l'entrée du démonstrateur EDL dans l'atmosphère martienne, le module est entouré d'un plasma chaud. La caractérisation de ce gaz et de ses propriétés radiatives sont des paramètres clés de la conception du bouclier de protection thermique (TPS).

La prédiction des flux de chaleur radiative sur la surface du vaisseau spatial repose à la fois sur des simulations numériques et sur plusieurs modèles (principalement des modèles optiques et chimico-cinétiques). Sur le bouclier arrière du vaisseau spatial, le flux de chaleur radiatif peut représenter jusqu'à 100 % du flux total de chaleur. Ce flux est principalement du aux radiations infrarouge du CO2 et du CO pour des valeurs de Mach basses ou moyennes. Pour vérifier ces calculs théoriques, le vaisseau spatial sera instrumenté.

Objectifs Scientifiques

La première mission du Programme ExoMars ESA-Roscosmos, dont l'arrivée sur Mars est prévue en 2016, consiste en un Orbiteur plus un Module Démonstrateur d'Entrée, Descente et Atterrissage (EDM).

L'Orbiteur de l'ESA réalisera des observations détaillées de l'atmosphère martienne, recherchant des gaz trace d'importance biologique éventuelle, tels que le méthane et les produits de sa dégradation. Les instruments à bord de l'Orbiteur réaliseront un ensemble d'études incluant :

  • Mesures très sensibles des gaz trace à partir desquelles on pourra déterminer la composition de l'atmosphère. Ceci donnera d'importants indices sur l'origine possible du gaz source, par exemple, est-il d'origine volcanique ou biogénique ?
  • La mesure et l'imagerie basse résolution des aérosols dans l'atmosphère, l'étude des variations de la température dans l'atmosphère et la cartographie des espèces clés de gaz trace autres que le méthane.
  • L'imagerie haute-résolution des gaz pour fournir le contexte géologique, s'il existe, des sources qui ont été identifiées.

La charge utilise comprendra des instruments européens et russes.

La seconde mission dont l'arrivée sur Mars est prévue en 2021, doit déployer un véhicule sur la surface de Mars.

Les objectifs scientifiques du Véhicule ExoMars, sont par ordre de priorité :

  • La recherche des signes de vie passée et présente sur Mars ;
  • La caractérisation de l'environnement aquatique/géochimique en fonction de la profondeur juste au-dessous de la surface.

La mission du Véhicule ExoMars cherchera à répondre à l'une des questions marquantes de notre époque en essayant d'établir si la vie a existé, ou est toujours active sur Mars aujourd'hui. Le Véhicule transportera un ensemble complet d'instruments analytiques dédiés à la recherche en exobiologie et en géochimie, nommée charge utile PASTEUR. Le Véhicule parcourra plusieurs kilomètres à la recherche de signes de vie passés ou présents, collectant et analysant des échantillons de roches et de la sub-surface, jusqu'à 2 mètres de profondeur.

Plus d'informations sur les objectifs scientifiques du Véhicule ExoMars

La plateforme d'atterrissage transportera le rover ainsi qu'un ensemble de charge utile scientifique stationnaire à la surface de Mars. Elle fournira au rover le moyen de dès embarquer pour commencer sa mission sur Mars. Une fois que le rover sera parti la plateforme d'atterrissage deviendra uns station scientifique opérée par Roscosmos avec la coopération de l'ESA.